mardi 26 août 2008

SMC Pentax-M 135mm f:3.5

Il y a des photographe qui tendent vers les vastes horizons, vers les champs larges ; d'autres qui vont plutôt vers le détail significatif, vers un cadre plus rapproché ; je serais plutôt de ces derniers. Du coup, j'ai plutôt tendance à alterner entre moyenne focale et téléobjectif, sans aller d'ailleurs vers les très longues focales - qui indépendamment de leur coût posent vite des problèmes de poids et d'encombrement, sans compter la quasi nécessité d'utiliser un trépied dans la plupart des situations.

Résultat : dès que je peux, j'emmène avec moi un 135mm. Ça faisait partie de l'attirail du Spotmatic paternel et je m'en était acheté un dès que j'avais commencé à me lancer dans l'achat de matériel d'occasion : le Tamron 135mm f:2.8 dont je vous avais parlé, de très bonne qualité mais un peu lourd. J'utilisais auparavant le zoom 100-300mm vendu avec le Pentax MZ-10, mais il cumulait un encombrement non négligeable avec une qualité optique pas au dessus de tout soupçon...

L'objectif 135mm Pentax-M f:3.5, acheté si ma mémoire est bonne à un ebayeur hélvétique, est donc venu à point nommé compléter ma collection.

  • Type : objectif manuel à focale fixe
  • Constructeur : Pentax
  • Modèle : SMC Pentax-M 135mm f:3.5
  • Date d'achat : 19 septembre 2007 (sur ebay, en provenance de Suisse)
  • Porte-filtre : 49mm
  • Pare-soleil intégré
  • Diaphragme : f/3.5 à 32, huit lames
  • Mise au point : 1,5m à l'infini

Le 135mm f:3.5 de la série M, c'est avant tout une merveille de miniaturisation : il pèse 270g (d'après le site KMP de Bojidar Dimitrov), mesure moins de 7cm de long quand on met au point à l'infini ; il a un porte filtre de 49mm de diamètre, identique donc aux objectifs grand angle ou moyenne focale de la même série - comme l'excellent 50mm f:1.4 dont je vous avais parlé. Il a par ailleurs un petit pare-soleil intégré, pratique comme tout.

Résultat, c'est un objectif que j'emmène avec moi le plus souvent possible, dans la sacoche ou dans son étui à lui, un peu écorné - c'est le signe qu'il a vécu. Et j'aime bien les images qu'il me donne, par exemple en combinaison avec des films aux couleurs douces comme la Fuji Pro400H ou Pro800Z : des teintes subtiles, des effets de profondeur de champ harmonieux... Encore un dont je ne me séparerai pas de sitôt.

1 commentaire:

al0is a dit…

Bonjour,

des articles intéressants sur votre blog, je suis moi aussi intéressé par les objectifs M.
J'ai commencé à collectionner les objectifs M. J'ai un 50mm f1.4, un 35mm f2 et un 28mm f2.8 !
Mon prochain sera surement le 135mm.
Je les ai comparé à l'objectif de base 18-55mm f3.5-5.6 DAL (qui est très bien noté) fournit avec mon Pentax K-x (numérique) et les résultats en terme de piqué sont nettement en faveur des vieux Pentax M! De plus c’est un réel plaisir pour moi d’utiliser des objectifs en métal.